RE 2020 : Les nouveaux bâtiments seront producteurs d’énergie renouvelable.

La Réglementation Environnementale (RE) 2020 est la nouvelle norme qui remplace la Réglementation Thermique (RT) 2012. Elle fait suite au Grenelle de l’environnement. Prévue pour Janvier 2021, la mise en œuvre de la RE 2020 a été reportée au 1er janvier 2022.

 

RE 2020 : Les nouveaux bâtiments seront producteurs d’énergie renouvelable.

Mise à jour de la Réglementation Thermique 2012, la RE 2020 ne porte pas seulement sur la dimension thermique mais intègre aussi la production d’énergie, d’où son changement de nom.

La RT 2012 imposait un plafond de 50 kWh/m2/an de dépense énergétique. Pour la RE 2020, les bâtiments doivent produire au minimum l’énergie qu’ils consomment. Supprimer le gaspillage énergétique et mettre en avant les énergies renouvelables sont donc les principaux objectifs de la RE 2020. Les constructeurs doivent utiliser de nouveaux matériaux afin d’économiser l’énergie et diminuer la consommation des bâtiments.

 

La RE 2020 reprend l’exemple des maisons passives

Les maisons passives sont des bâtiments qui utilisent les ressources renouvelables telles que le soleil afin de moins consommer. Anciennement basées sur la classe énergétique Bâtiments Basses Consommations (BBC), imposant une consommation énergétique inférieure à 50kWh/m2/an, les nouvelles constructions devront être des bâtiments dits BEPOS : Bâtiment à Énergie Positive. L’encadrement de la construction des bâtiments neufs doit donc permettre de diviser par 3 la consommation énergétique des nouvelles constructions et ainsi atteindre une consommation énergétique incluant l’eau chaude, l’éclairage, le chauffage, etc… inférieure à 100 kWh/m2/an.

 

L’État accorde donc une consommation d’électricité plus importante qu’avant. Contrairement à la RT 2012, l’État favorise l’utilisation de l’électricité pour le chauffage au lieu du gaz. La part d’électricité accordée doit donc être plus importante afin de pouvoir atteindre l’équilibre du bilan énergétique.

Pour cela, les bâtiments doivent aussi avoir recours aux énergies renouvelables : l’installation de panneaux solaires ainsi que l’autoconsommation deviennent alors indispensables. Consommer l’énergie produite localement est en effet un excellent moyen de prendre conscience de sa consommation énergétique et ainsi de réduire son empreinte environnementale.

Ces dispositions sont totalement en ligne avec le modèle préconisé par SerenySun qui accompagne les entreprises pour produire et consommer de l’énergie verte locale.

 

Pour découvrir l’intégralité de la norme, retrouvez là sur le site du gouvernement.